skip to Main Content

Claressa Shields combat les inégalités femmes-hommes dans la boxe

Le 13 avril aura lieu, ce qui peut être considéré comme le combat le plus prestigieux de l’histoire de la boxe féminine. La championne WBA, IBF et WBC des poids moyens, Claressa Shields affrontera Christina Hammer qui détient le titre WBO depuis 8 ans.

SHIELDS_VS_HAMMER

A 24 ans, Claressa Shields a déjà marqué l’histoire de la boxe avec deux médailles d’or olympiques et plusieurs titres de championne du monde dans deux catégories de poids différentes. Issue de Flint, ville pauvre des Etats-Unis tristement connue pour ne pas avoir d’accès à l’eau potable depuis 2014, Claressa Shields est un symbole d’espoir. Femme, noire, elle lutte contre les inégalités de genre.

« On travaille dur, on est moins bien payées et moins médiatisées. Je me bats pour changer ça. Si j’étais un homme, je serais probablement l’un des boxeurs les plus célèbres. »

En un peu plus de deux ans chez les professionnelles, Claressa Shields (8-0, 2KO) est devenue la tête d’affiche de la boxe féminine. Mais elle veut faire évoluer les mentalités et représenter le sport dans son ensemble.

Pour cela, elle utilise les mêmes recettes que ses confrères avec une boxe très offensive et spectaculaire, elle ne lâche jamais son adversaire. Hors des rings également, elle affiche une confiance à toute épreuve en conférence de presse. Preuve du deux poids deux mesures, de nombreux fans lui reprochent son arrogance alors que le trashtalk est habituel dans la boxe.

Pour Terri Moss, promotrice et ancienne championne du monde, Claressa Shields représente bien la boxe féminine « parce que c’est une vraie battante. Elle est partie de rien comme 90% des boxeurs. En Europe, une boxeuse doit être jolie pour être reconnue. Claressa, c’est juste une guerrière, et c’est ce que j’aime le plus chez elle. »

Deux championnes invaincues s’affrontent à l’apogée de leurs carrières. Cette unification des poids moyens féminins aurait due être beaucoup plus médiatisée. La vainqueure de ce combat réalisera l’exploit d’unifier les 4 ceintures majeures, que seuls Oleksandr Usyk, Terence Crawford, Jermain Taylor et Bernard Hopkins ont réussi auparavant. Environ 30 ans après les débuts de la boxe féminine, les inégalités entre les boxeurs et les boxeuses demeurent.

Palmarès

Amateur : 78 victoires, 1 seule défaite

  • Médaillée d’or olympique en 2012 et 2016 (poids moyens)
  • Championne du monde en 2014 et 2016 (poids moyens)

Professionnel : 8 victoires (2KO)

  • Championne du monde IBF et WBC des poids super-moyens
  • Championne du monde IBF, WBC et WBA des poids moyens
Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Back To Top
×Close search
Rechercher