skip to Main Content

Retour sur la soirée No Limit IX – Asloum Event du 18 juillet

La soirée No Limit IX d’Asloum Event avait lieu le 18 juillet au théâtre du Tivoli, au Cannet. La réunion a proposé de belles oppositions dans un cadre magnifique, en plein air.

Après un premier round équilibré, Michael Dehamnia prenait la mesure de son adversaire du jour, Maxime Gili. Il enchaînait les combinaisons et sortait pour esquiver les remises quand il le fallait. Le valeureux Maxime Gili ne parvenait a le touché que trop rarement. Dehamnia est déclaré vainqueur au bout des quatre reprises.

Appelé au pied levé, Clément Oppenot a effectué un combat quasi-parfait. Profitant de son allonge supérieure, il a placé de beaux contres et remporté la majorité des échanges. Houari Bessah n’arrivait pas à suivre le rythme imposé par le boxeur d’Aubervilliers. Bessah est logiquement compté au 4è round avant d’être stoppé par l’arbitre au 5è.

Dans cette revanche, Clément Lubrano a ébranlé de nombreuses fois Davide Ferraro, sans toutefois réussir à abréger le combat. Le boxeur italien a plié mais n’a pas rompu. Plus rapide et plus précis, Lubrano confirme sa supériorité.

Fidèle à son style habituel, Maiva Hamadouche a avancé tel un rouleau compresseur sur Janeth Perez. Au fil des rounds, la championne est devenue de plus en plus précise et la mexicaine a logiquement été stoppé au 6è round. Hamadouche conserve sa ceinture IBF et assoit sa domination chez les super-plumes. Elle se prépare désormais pour les qualifications des Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Yvan Mendy a affronté Diego Fabian Eligio. Le jeune mexicain a enchaîné les combinaisons sur 5, 6 coups, forçant le « Lion » a haussé son rythme. Après un début de combat serré, le français reprenait le dessus et s’imposait logiquement aux points.

Mathieu Bauderlique faisait face à Doudou Ngumbu. Rapidement ouvert à l’arcade, le congolais s’est plaint de ne pas voir à cause du sang dans son œil. Le vétéran s’est accroché tandis que Bauderlique essayait tant bien que mal d’animer les échanges. Ses enchaînements plus nombreux et plus nets lui firent gagner le combat. Le médaillé olympique s’est excusé pour le spectacle mais reconnaissait que cette expérience sera bénéfique pour faire face au vice du haut niveau.

Dylan Charrat champion de l’Union européenne !

Dans le combat final, une revanche a opposé Dylan Charrat. originaire de Cannes, et Howard Cospolite. Les deux s’étaient quitté sur un match nul en octobre dernier. Très vite, les stratégies se sont mis en place. Le local boxait sur les jambes tout en mouvement et Cospolite faisait le pressing. Charrat profitait de sa vitesse pour esquiver et remiser face aux crochets du francilien. Après 12 rounds âprement disputés, il est devenu champion de l’Union européenne.

Crédits photos : Karim Foudil / Asloum Event

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Back To Top
×Close search
Rechercher