skip to Main Content

Hommage aux boxeurs morts sur le ring

Hommage Aux Boxeurs Morts Sur Le Ring

Le monde de la boxe pleure Patrick Day, Maksim Dadashev et Hugo Santillan décédés en 2019. Malgré des mesures de plus en plus strictes, la boxe reste un sport dangereux. Même s’il n’existe pas de statistiques internationales officielles sur le nombre de morts, nous avons quelques données.

Ici Radio Canada parle de plus de 300 boxeurs décédés de blessures au cerveau produites lors de combats entre 1945 et 1980. En 1995, le média anglais The Independent recensait environ 500 boxeurs décédés à la suite d’un combat depuis que les règles modernes de la boxe ont été introduites en 1884. Nous rendons hommage ici à 30 d’entre eux.

1962

Benny Paret, cubain, 25 ans

Dans une trilogie face à Emile Griffith, le cubain perd au 12è round. L’arbitre fut critiqué pour ne pas avoir stoppé le combat plus tôt et la commission de l’Etat de New-York également pour avoir autorisé Paret à boxer après trois combats très durs en moins d’un an.

1963

Davey Moore, américain, 29 ans

Est décédé le 25 mars 1963, à l’âge de 29 ans, des suites de blessures subies dans un combat face à Sugar Ramos.

1980

Cleveland Denny, guyanien, 24 ans

Denny succombe à ses blessures seize jours après son combat face à Hart à Montréal.

Johnny Owen, gallois, 24 ans

Mis KO par Lupe Pintor dans un championnat du monde des poids coqs. Il ne se relèvera jamais…

1982

Kim Duk-Koo, sud-coréen, 23 ans

Après un affrontement très dur de 14 rounds avec Ray Mancini, Kim Duk-Koo tombe dans le coma. Opéré d’un hématome sous-dural (sang dans le crâne), il décède quatre jours plus tard. Après ce combat, les fédérations décidèrent de raccourcir les combats de championnats du monde de 15 à 12 rounds.

1983

Francisco « Kiko » Bejines, mexicain, 21 ans

Francisco « Kiko » Bejines est mort après avoir été mis KO au douzième round par Albert Davila.

1989

David Thio, ivoirien, 22 ans

L’Ivoirien affronte l’américain Terrence Alli. Le combat est plutôt équilibré lorsqu’il prend plusieurs coups au visage à la 8e round. Dans la reprise suivante, il encaisse un violent uppercut à la face. Il s’effondre et reste sans connaissance. Plongé dans le coma, il meurt 10 jours plus tard.

1994 

Bradley Stone, anglais, 23 ans

Le boxeur anglais Bradley Stone, mort à cause de lésions cérébrales deux jours après un combat contre Richie Wenton.

Statut hommage à Bradley Stone. Crédit Matt Brown

1995

Jimmy Garcia, colombien, 23 ans

Le boxeur perd son titre WBC des poids super plumes contre Gabriel Ruelas. Il mourra 13 jours plus tard de lésions cérébrales.

1999

Randie Carver, américain, 24 ans

Dans son combat face à Kabary Salem en septembre 1999, Randie Carver subi de nombreux chocs de têtes. Mis au tapis au 10è round, il n’arrive pas à se relever. Il perd connaissance et est emmené à l’hôpital. Il décède deux jours plus tard de traumatismes crâniens.

2001

Beethavean Scottlan, américain, 26 ans

Mis KO par George Jones après 10 rounds de combat. Une semaine plus tard, il est mort des suites des coups portés à la tête.

2002

Pedro Alcazar, panaméen, 26 ans le 22 juin 2002

Champion WBO des super-mouches, Pedro Alcazar perd son titre face à Fernando Montiel à Las Vegas. Immédiatement après le combat, Alcazar a été déclaré en bonne santé par les médecins, sans aucun signe visible de traumatisme. Il décède deux jours après.

2003

Brad Rone, américain, 34 ans.

Journeyman américain, Rone tombe à la fin du premier round d’un combat contre Billy Zumbrun. Il meurt sur le coup. L’autopsie révélera qu’il est décédé d’une crise cardiaque.

2005

Martín Sánchez, mexicain, 26 ans

Mort à la suite d’un combat de super-légers aux États-Unis face au russe Rustam Nugaev.

Leavander Johnson, américain, 35 ans

Est mort dans son vestiaire après son combat contre Jesus Chavez.

2008

Choi Yo-sam, sud-coréen, 35 ans

Touché au cerveau pendant son combat face à Heri Amol. Il remporte la victoire mais, malheureusement, décède pendant l’opération.

Daniel Aguillon, mexicain, 24 an

Tombé dans le coma après son combat contre Alejandro Sanabria en 2008. Il est resté à l’hôpital pendant cinq jours avant de mourir.

2009

Marco Antonio Nazareth, mexicain, 23 ans

Dans une revanche face à Omar Chávez, fils de Julio César Chávez, Nazareth perd par KO technique au 4e round. ll s’est effondré sur le ring et a dû être transporté à l’hôpital où il a subi une opération de trois heures pour traiter une hémorragie cérébrale. Il est mort quatre jours plus tard.

Benjamín Flores, mexicain, 24 ans

Originaire de Morelia, Michoacán, Flores est mort d’une blessure au cerveau subie lors de sa défaite le 30 avril 2009 face à Al Seeger.

2011

Roman Simakov, russe, 27 ans

Face à Sergey Kovalev, Simakov est mis au tapis au 6è round. Le combat est arrêté le round suivant. Emmené à l’hôpital, Simakov tombe dans le coma et meurt trois jours plus tard.

Le promoteur Lou Di Bella sur Twitter, après la mort de Maxim Dadashev

« Repose en paix, Maxim Dadashev. La boxe est un sport impitoyable. On ne peut pas le rendre entièrement sécurisé, mais on peut le rendre plus sûr. On peut aussi se mobiliser pour aider financièrement sa femme et son fils. Nous devons prendre soin des nôtres. C’est une nouvelle déchirante. »

2012

Karlo P. Maquinto, philippin, 21 ans

Le poids plume est mort après s’être évanoui à la fin de son 7e combat professionnel.

2014

Oscar Gonzales, mexicain, 23 ans

Oscar Gonzales affronte Jesús Galicia. Il est hospitalisé après un K.O. au 10e round et décède quelques jours plus tard à l’âge de 23 ans.

Tesshin Okada, japonais, 21

Okada perd connaissance après le quatrième round de son premier combat professionnel. On lui diagnostique un hématome sous-dural. Il meurt 17 jours après le combat. A noter qu’il est le 38è boxeur mort dans un combat de boxe au Japon depuis la création de la commission japonaise de boxe en 1952 (source : ABC News).

2015

Hamzah Aljahmi, américain, 19 ans

Lors de son premier combat professionnel, Aljahmi s’est effondré sur le ring. Il est tombé dans le coma et a subi une opération au cerveau. Il s’est éteint quatre jours plus tard.

2016

Mike Towell, écossais, 25 ans

Est décédé des suites de ses blessures en combat survenues face au Gallois Dale Evans. Il serait décédé d’une hémorragie cérébrale.

2017

Tim Hague, canadien, 34 ans

Combattant MMA, Hague a subi une hémorragie cérébrale lors d’un combat de boxe contre Adam Braidwood.

2018

Scott Westgarth, anglais, 31 ans

Malgré un knockdown subi, le poids mi-lourds remporte son combat face à Dec Spelman. Il meurt deux jours après.

David Whittom, canadien, 39 ans

Le journeyman canadien subi une hémorragie cérébrale lors de son combat face à Gary Kopas. Plongé dans un coma artificiel prolongé, il meurt 10 mois plus tard, à 39 ans.

Hamza Ait Moussa, marocain, 24 ans

Le boxeur amateur de 24 ans avait remporté un combat de 8 rounds . À la fin du combat, il s’est effondré et fut transporté à l’hôpital de Marrakech où il est entré dans un coma pendant 15 jours, avant sa mort le 5 août. (source)

2019

Hugo Santillan, argentin, 23 ans

Santillan est décédé cinq jours après un combat à l’issue duquel il avait subi une opération au cerveau pour soigner un œdème.

Maxim Dadashev, russe, 28 ans

L’espoir russe subit une dure défaite des poings de Subriel Matias. Opéré du cerveau, il décède trois jours plus tard.

Patrick Day, américain, 27 ans

Patrick Day est décédé des suites de la lésion cérébrale traumatique qu’il a subie dans son combat contre Charles Conwell.

Si vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à nous contacter pour que nous les rajoutions.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Back To Top
×Close search
Rechercher